Vocabulaire de la sigillographie

PRISE EN PINACLE

Il existe, aux XIVe & XVe siècles, un grand nombre de sceaux personnels de petite taille, constitués d'une matrice ronde scellée à une prise en hauteur plus ou moins ouvragée. Ils "tiennent debout" sur une table, comme des pions d'échecs.

 

Faute de mieux, nous avons regroupé ces sceaux sous l'appellation très vague de "petits gothiques".

Par une certaine similitude avec les pinacles qui somment les arc-boutants des églises de style "gothique", nous nommons ces prises : "prise en forme de pinacle", ou "prise en pinacle".

M. Dominique Delgrange, qui est un éminent spécialiste des prises, parle, quant à lui, de "corolle", image très poétique qui à l'avantage d'évoquer l'évasement (circulaire ou polygonal) par lequel la prise vient enserrer la matrice proprement dite. Néanmoins, cette image nous semble renverser le sceau, car la corolle d'une fleur s'ouvre vers le haut, tandis que l'évasement du sceau tend vers le bas.

Le terme "pinacle" constituant une métaphore assez lointaine, nous sommes ouverts, pour ces prises, à toute autre appellation qui serait plus exacte, plus historique ou plus évocatrice.

Autres domaines d'expertise

Roch de Coligny

Expert pour les sceaux

Cabinet de Haute Expertise Honoré d'Urfé,

10, rue Chauchat 75009 Paris

 

Nos autres sites spécialisés dans l'EXPERTISE des SCEAUX, en cours de transfert sur ce nouveau site :