Récentes découvertes ou identifications

Nous présentons ici les matrices de sceaux inédites qui nous ont été récemment confiées pour expertise, et qui présentent un intérêt pour l'histoire.

Double matrice du sceau de la Communauté & du Commun Conseil

de la Bastide de Ponce de Gourdon.

Quercy, XIIIe siècle.

matrice confiée en janvier 2019

¨Matrice du commun conseil : quatre hommes, assis sur l'arche, devisent deux à deux : au centre un homme tête nue, cheveux longs et tenant un objet (insigne de sa fonction ?), se tourne vers un autre homme qui porte un capuchon rabattu et lève une main argumentative.

Légende en orle, entre deux grènetis, en capitales :

✢ :S': COMVNIS:CONSILLII:D':BASTIDA:DNI:PO~CI:D'GORDONIO:

Matrice de la communauté : trois fleurs de lys.
Légende en orle, entre deux grènetis, en capitales :

✢ :S': COMVNITATIS:D':BASTIDA:DNI:PONCI:D':GORDONIO:

Deux matrices circulaires, 49 mm, en bronze ; quatre oreillons, trois tenons.

A l'avers, croix de direction à chacune.

Profond sillon de cancellage (postérieur), sur le tiers supérieur de chaque, entraînant la disparition de la croix de la légende, et atteignant le visage d'un consul.

Ponce (ou Pons) de Gourdon (1235-1278) fut seigneur de la bastide fondée en 1238 par son père Fortanier de Gourdon. Cette bastide se nommera "La Bastide Fortunière", puis (1852) "Labastide-Murat" (aujourd'hui, dans le département du Lot).

Les habitants de la bastide formaient une communauté qui élisait des conseillers, lesquels formaient un "commun conseil" qui administrait les affaires internes. La justice, elle, continuait d'être rendue par le seigneur, ou par une autre personne en son nom. La fonction de conseiller était donc distincte de celle des consuls qu'on pouvait trouver dans d'autres villes : à Toulouse, on trouvait à la fois des consuls, et le Commun Conseil.

On retrouve cette même figuration (les consuls ou les conseillers, assis sur l'arche commune, et semblant délibérer entre eux) sur le sceau de plusieurs villes ou communautés : Peyrusse, Maurs, Rodez, Saint-Flour, Bretenoux, Figeac. Pour ce dernier, la légende indique : SIGILLVM COMVNIS CONSILII DE FIGIACO.

Collection D-C

collection à vendre au printemps 2019

Environ une quarantaine de matrices médiévales.

Dont une très belle matrice en argent, de style "petit gothique".

Matrice du sceau d'Hélie Bo...ordia, frère mineur

XIIIe siècle.

matrice présentée en 2018

Matrice en mandorle. Bronze.

Revers :  arête basse effilée, anneau.

Champ : saint François, debout sur un piédestal, éleve ses mains marquées des stigmates de la Passion ; il porte une mitre.

Légende en orle, en capitales : ✢ S FRIS • HEL/ • BO...ORDIE FRM MINOR (sous réserve de meilleure lecture).

Hypothèse interprétative : il y aurait une faute du graveur, il faudrait donc lire non pas ORDIE mais ORDIS, pour ORDINIS. Le sens de la légende serait donc : Sceau d'Hélie Bo, de l'ordre des frères mineurs ??

Matrice du sceau du couvent de Saint Macaire, ordre des frères mineurs

XIVe siècle.

matrice présentée en 2018

Matrice en mandorle. Bronze.

Légende en orle, entre deux filets :  S' CONVENTVS : FRM MINOR SCI MACARII

Saint-Macaire, dans le département de la Gironde ??

Matrice du sceau de Pierre Breton, recteur d'Isigny (?)

XIIIe - XIVe siècle.

matrice présentée en 2018

Matrice en mandorle. Bronze.

Matrice d'Hélie, abbé élu de Sarlat

(probablement, Hélie de Magnanac)

 

Matrice en mandorle ; bronze à patine sombre.

Revers non examiné : arête (?) terminée par un renflement pertuisé.

Légende en capitales, entre deux grènetis :

✢ S' HELIE ELECTI SARLATENSIS

Traduction : Sceau d'Hélie, élu de Sarlat

Motif : saint Benoît, debout sur un piédestal, tenant le livre de la Règle ; accosté à sa droite d'une fleur de lys et de ...

Milieu du XIIIe siècle.

Hélie fut élu abbé par les moines de Sarlat (attesté en 1251), mais l'évêque de Périgueux rejeta cette élection ; les moines élirent donc Géraud d'Aubusson (attesté en 1255).

http://www.guyenne.fr/ArchivesPerigord/SHAP/T12_1885/Querelle_Sarlat.htm

Hélie apposa son sceau, en juin 1251, à un accord entre Hélie Rudel et Raymond de Turenne.

Provenance : collection privée (France), identifié pour la première fois en janvier 2019.

Autres domaines d'expertise

Roch de Coligny

Expert pour les sceaux

Cabinet de Haute Expertise Honoré d'Urfé,

10, rue Chauchat 75009 Paris

 

Nos autres sites spécialisés dans l'EXPERTISE des SCEAUX, en cours de transfert sur ce nouveau site :